NO, YOU KAHN’ T ….

•27 mai 2011 • Laisser un commentaire

J’avais envie il y a quelques jours d’écrire un article sur l’affaire qui agite tant les médias depuis deux semaines… (Cet article aurait eu pour titre « no, you can’t! »)  mais bon, tout « ce buzz »  me fatiguait et me renvoyait à moitié écoeurée, à ma « triste condition de femme » et je me disais que décidément le chemin est long en matière de respect entre hommes et femmes…

Mais aujourd’hui, j’ai cinq petites minutes et le hasard fait que je viens de recevoir cette photo dans mes mails, alors je ne vais pas écrire un long article, la photo en dit bien plus long que je n’en dirais…

                         « No, you can’t »

Publicités

Nucléaire en France: cherchez l’erreur!

•17 mars 2011 • Laisser un commentaire

A ceux qui s’imaginent que si l’on réduit le nucléaire en France, nous n’aurons pas d’autres choix que de « revenir  au moyen âge » et de « nous éclairer à la bougie », je demande comment font les autres pays et je leur suggère de prendre connaissance de cette carte… (vous pouvez cliquer pour l’agrandir)

Et lorsque  les mêmes prétendent qui nous avons ainsi l’ « indépendance énergétique », j’ai envie de leur poser une question vraiment  très bête: où sont les mines d’uranium en France et ailleurs dans le monde? Qui les exploitent? Dans quelles conditions?

NUCLEAIRE: HELP! Le gouvernement français n’a rien compris!

•15 mars 2011 • Laisser un commentaire

Notre gouvernement est-il autiste? Je le crois de plus en plus, et ce malgré les effets d’annonce…

Quand j’entends Juppé qui annonce, sûr de lui, (moi qui croyait que Juppé était un homme « sage », bref…): « nous ne sortirons pas du nucléaire dans les prochaines décennies » parce qu’il est vital pour la France, je me dis que nos dirigeants ont omis de poser l’équation ainsi:

NUCLEAIRE « VITAL POUR LA FRANCE », pour son économie et son industrie,  MAIS MORTEL POUR L’HUMANITE !

D’autres choix de société, d’autres choix énergétiques sont possibles  MEME EN FRANCE, malgré les choix faits les dernières décennies en matière de nucléaire et d’un commun accord droite/PS

L ‘AVENIR DE NOS ENFANTS PASSERAIT-IL AVANT LES INTERETS ECONOMIQUES D’UN PAYS? D’UN LOBBY?

Je crois que nous aurons besoin de l’aide d’autres pays pour que les dirigeants français comprennent que la TECHNOLOGIE NUCLEAIRE AUSSI FIABLE SOIT-ELLE NE PEUT EN AUCUN CAS DEFIER LA NATURE… LE JAPON, SES ENFANTS, SON PEUPLE EN SONT UN EXEMPLE DRAMATIQUE…

CETTE QUESTION N’APPARTIENT PAS A LA FRANCE NI A QUELQUES UNS DE SES MINISTRES, ELLE APPARTIENT A l HUMANITE!

J’ai trois enfants, la photo que j’ai choisi pour illustrer ce article me fait froid dans le dos! Où l’indécence? Est-ce s’enfoncer dans des choix complètement irresponsables qui reviennent  à jouer l’avenir de l’humanité « à la roulette russe » ou est-ce de montrer une photo de la triste réalité et de s’interroger sur des choix qui engagent le destin de la Terre?

Bien évidemment, nous ne pourrons sortir du nucléaire en quelques années, nous allons devoir « éponger » l’existant pendant de nombreuses années, et nos enfants et nos petits enfants…Mais de là à persister dans ce choix suicidaire en autorisant l’activité des centrales en zone sismiques et innondables…

A lire un article du journal « le monde »: http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/03/15/le-lobby-nucleaire-existe-a-gauche-comme-a-droite_1493284_823448.html#ens_id=1493266

« Récupération politique » ou bon sens?

•14 mars 2011 • Un commentaire

J’ai écouté Xavier Bertrand ce matin sur BFM, décidément, il prend toujours autant les français pour des imbéciles pour ne pas dire plus! Et la France semble être le seul pays « à faire comme si de rien n’était ». Sarko continue de faire l’autruche… Où  est le sens commun de notre gouvernement, je me le demande!!

Oui nous sommes en droit de nous poser certaines questions, oui si le gouvernement était si clair que ça et moins lié aux intérêts d’Areva, il ne se sentirait pas « offensé » par la menace d’un débat sur le nucléaire, plus que jamais nécessaire!

Et je vous invite à lire un article du journal l’Express qui montre comment le gouvernement et ne peut pas être « objectif » sur cette question du nucléaire: http://www.lexpress.fr/actualite/politique/pourquoi-la-france-ne-veut-pas-debattre-du-nucleaire_972010.html?xtor=x

Quand la démesure nucléaire conduit au chaos…

•12 mars 2011 • Laisser un commentaire

Voilà, nous y sommes! Non, le nucléaire n’est pas une énergie « propre », contrairement à ce qu’osent affirmer certains! Voir le clip ci-dessous

Oui il y a urgence à retrouver la mesure dans une société où l’homme ne cesse de scier la branche sur laquelle il est assis! Et le Japon paye extrêment cher ses choix énergétiques…

En France, les récentes annonces de Sarko and CO de ne plus soutenir les énergies renouvelables et de favoriser le nucléaire peut nous conduire à ce même type de catastrophes, l’Alsace, la vallée du Rhône,  même si elle est moins exposée que le Japon, n’est pas à l’abri de secousses sismiques de grande ampleur!

La question du nucléaire et des choix énergétiques est une question essentielle, UNE QUESTION VITALE même!

Cette question là est en autre une des raisons qui ont fait que j’ai fait le chemin vers « EUROPE ECOLOGIE-les verts » et que  j’ai accepté d’être la remplaçante de Guillaume Cros, pour les cantonales d’Albi Centre, Guillaume est Conseiller régional, président du groupe Europe Ecologie à la région Midi-Pyrénées, c’est un homme de terrain engagé pour des causes qui en valent la peine!

Nous avons des projets réalistes pour le TARN, il y a urgence à faire des choix politiques intelligents! Dans ce mouvement écologiste, des gens  pensent depuis longtemps à la société nouvelle que nous devons construire pour le bien-être des générations futures

Pour plus de détails vous pouvez consulter notre blog de campagne.

Et la semaine prochaine, n’hésitez pas à accorder votre confiance à des hommes et des femmes qui ont compris depuis longtemps où étaient les priorités pour construire une société tenant compte des nouveaux enjeux, notamment celui des énergies, et de l’ère du post-pétrole et du tout nucléaire!

Pour info, ci dessous, je vous communique également le communiqué de presse du réseau « sortir du nucléaire »

Réseau « Sortir du nucléaire »
Fédération de 875 associations agréée pour la protection de l’environnement
http://www.sortirdunucleaire.org/

Communiqué de presse du 11 mars 2011

Catastrophe nucléaire majeure : un nouveau Tchernobyl est en cours au Japon !

Pour le Réseau « Sortir du nucléaire », c’est bien un accident nucléaire majeur gravissime qui se déroule actuellement au Japon, d’une gravité comparable à celle de l’accident de Three Mile Island et de celui de Tchernobyl, qui s’est déroulé il y a tout juste 25 ans.

Une explosion a eu lieu dans le réacteur n°1 de la centrale de Fukushima Daiichi . « L’explosion s’est produite entre 15H30 et 16H00 heure locale dans le réacteur N°1 de la centrale nucléaire, située à 250 km au nord de Tokyo » . La structure externe du bâtiment réacteur a explosé, et le toit du bâtiment réacteur s’est effondré de l’aveu même de l’exploitant TEPCO à l’instant.

Des fuites de radioactivité très importantes ont lieu depuis des heures. La radioactivité reçue en une heure par une personne se trouvant sur le site égale la dose admise pour une année entière.

La situation nucléaire au Japon est gravissime : 11 centrales ont été arrêtées en urgence, 5 réacteurs connaissent des problèmes graves de refroidissement démultipliant le risque d’un accident nucléaire, 45 000 personnes ont été évacuées.

Voir la vidéo de l’explosion et toutes les informations au fur et à mesure sur notre blog :
http://groupes.sortirdunucleaire.org/blogs/alerte-nucleaire-au-japon-apres-un/

GAZ DE SCHISTE: ou petites magouilles de nos « décideurs politiques »

•27 janvier 2011 • Laisser un commentaire

Après une longue période de latence et de doute quant à l’efficacité et au sens d’un engagement politique, je reprends finalement du service en relayant sur mon blog la pétition  contre le gaz de schiste car en tant que citoyenne « de base » il y a des choses qui m’  « indignent »…

Je vous informe que je reprends également du service auprès d’Europe Ecologie, je vous en dirai un peu plus dans les prochains jours…

A très bientôt!


Ci dessous le texte de la pétition:

Sans aucune information, sans aucune consultation, le gouvernement français  a offert, à des sociétés nationales et étrangères le droit d’explorer le sous-sol français à la recherche de gaz et de pétrole de schiste.

La technique pour ramener le gaz à la surface est nouvelle, délicate et surtout, désastreuse sur le plan environnemental. La «fracturation hydraulique horizontale», consiste à provoquer des failles à l’aide d’un liquide envoyé à très forte pression, pour libérer le gaz et le pétrole pris dans la roche compacte, à environ 2000 mètres de profondeur. Trois «ingrédients» sont nécessaires pour créer ces mini séismes : des quantités phénoménales d’eau (entre 15 000 et 20 000 m3), des produits chimiques (plus de 500) pour attaquer la roche et des micro-billes pour maintenir ouvertes les failles.

Aux Etats-Unis, le bilan de l’extraction de ces énergies fossiles est catastrophique : pollution massive des nappes phréatiques et de l’air, destruction des paysages et de milieux naturels, etc. Leur exploitation, en France, conduirait inéluctablement aux mêmes dégâts ainsi qu’à des émissions accrues de gaz à effet de serre, alors même que notre pays s’est engagé à les diviser par quatre.

Les autorisations de prospection sur plus de 10% du territoire ont été accordées sans débat sur les besoins énergétiques à moyen et long terme, sans discussion sur la nécessité de lutter contre le gaspillage, rechercher une meilleure efficacité énergétique et les alternatives renouvelables.

Pour toutes ces raisons, nous exigeons un débat public avec la société civile, les élus locaux et nationaux, pour dresser un inventaire complet des conséquences environnementales, sanitaires, économiques et sociales de cette «nouvelle folie industrielle».

C’est pourquoi nous demandons un gel immédiat des prospections et la suspension des permis de recherche de gaz et pétrole de schiste sur l’ensemble du territoire français.

Coordination des collectifs pour un moratoire sur la prospection du gaz de schiste

Le « Modem » devant la justice est condammé deux fois cette semaine… rien d’étonnant!

•13 juin 2010 • Un commentaire

Je me permets de recopier cet article du blog « Echos et rumeurs » qui fait le point sur les embrouilles et les injustices du Mouvement « Démocrate ».

Mauvaise semaine judiciaire pour le Mouvement Démocrate. Après avoir été condamné le 3 juin dernier à verser à Cap21 plus de 72.000 euros qu’il rechignait à débourser en dépit d’une convention signée par son Président, le Mouvement Démocrate vient de se voir de nouveau condamné par le Tribunal de Grande Instance de Paris.

Cette fois, l’affaire concerne les conditions de convocation du Conseil national du 27 mars 2010, contestées par trois adhérents – dont Rémy Daillet-Wiedemann, candidat déclaré à la Présidence du MoDem – sur les points suivants :

  • une convocation ne respectant pas le délai de prévenance statutaire,
  • une absence d’ordre du jour précis.

Examinant les faits, le juge n’a pu que constater le bien fondé de la demande, en l’occurrence le non respect de l’article 15 du règlement intérieur.

Au-delà de ce que certains ne manqueront pas une fois de plus de considérer comme une « tentative de déstabilisation » du MoDem, c’est la gouvernance du parti et le respect des règles élémentaires de la démocratie interne qui se voient de nouveau mis en cause, le juge constatant que, du fait des conditions de convocation, « les membres du Conseil national (…) n’ont pas été en mesure de se préparer au vote qui leur a été proposé ».

Ce constat fait, le juge a annulé purement et simplement la délibération prise lors de la réunion du Conseil national, ce qui rend caduque la nomination des deux Vice-présidents et du Secrétaire général Marc Fesneau.

Incidemment, ce jugement vient clarifier un autre point d’importance :

En effet, le MoDem a soulevé à l’audience la question de l’irrecevabilité de la demande de Rémy Daillet-Wiedemann, arguant du fait qu’il avait fait l’objet le 7 mai d’une décision d’exclusion définitive. Mais là encore, le juge n’a pu que constater le non respect des procédures statutaires, rejetant donc l’argument selon lequel Daillet ne serait plus adhérent du MoDem.

Ce dernier va donc pouvoir continuer à collecter les soutiens qui lui sont nécessaires pour rendre effective sa candidature à la Présidence nationale du mouvement dans la perspective des élections internes qui doivent se tenir, si tout va bien, à la fin de l’année.